> Photojournalisme : un état des lieux toujours aussi inquiétant

> 4 septembre

A l’occasion du Festival Visa pour l’image à Perpignan, les photojournalistes dressent un état des lieux toujours aussi inquiétant.

En 2015, l’enquête « Photojournalisme : une profession sacrifiée » était publiée et mettait en exergue la dégradation alarmante des conditions de travail des photojournalistes. Et depuis ? Aucune véritable politique de redressement de la situation n’a été entreprise et le code de bonne conduite dit Brun Buisson n’a produit aucun résultat.

Au demeurant, un signal positif a été envoyé à la profession par la nomination d’une Déléguée à la photographie au sein du ministère de la Culture en janvier dernier, en la personne de Madame Marion Hislen.

L’importance enfin accordée – nous espérons de manière pérenne – à cet art, doit s’accompagner de mesures qui permettent de donner aux photojournalistes des conditions de travail décentes, et qui adaptent les pratiques aux enjeux de la société numérique qui est la nôtre.

Les sociétés d’auteurs signataires - Saif et SCAM - demandent que les intérêts de la profession soient pris en compte.

Quant aux conditions de travail :

- le respect des délais de paiement légaux dans la profession ;
- la préservation du statut de salarié du photojournaliste face au statut d’auto-entrepreneur qui est inadapté à la profession et accroit la précarisation des photographes ;
- la révision du Décret qui a instauré un salaire minimum dérisoire à 60€ par pige pour 5 heures de travail sans encadrer l’étendue de la cession.

Quant aux pratiques professionnelles :

- l’engagement de l’action pour endiguer la pratique du fameux « DR » (droits réservés) dans la presse et la publication de l’étude annoncée ;
- le conditionnement des aides à la presse en sorte de s’assurer qu’elles contribuent bien in fine à l’emploi de journalistes ;
- le partage de la valeur pour une profession en souffrance alors que la photographie est omniprésente dans la presse et plus largement sur Internet.

Nous espérons que le dialogue engagé récemment avec Mme Marion Hislen débouchera rapidement sur un ensemble de mesures concrètes attendues depuis des années. Notamment qu’en est-il du Conseil national des professions des arts visuels, censé venir remplacer le projet de Conseil national de la photographie qui n’a pas vu le jour ?

Il est urgent que nos ministères de tutelle soient à la hauteur de la situation et prennent enfin des décisions qui pérennisent le statut du photojournaliste et la protection du droit d’auteur, car si les créateurs ne peuvent plus vivre de leur travail c’est l’information et la culture qui sont en danger.

Contacts presse

Saif : Sara Giuliattini - 01 44 61 07 82 - sgiuliattini@saif.fr - www.saif.fr
Scam : Astrid Lockhart - 01 56 69 64 05 - 06 73 84 98 27 - astrid.lockhart@scam.fr - www.scam.fr


25/09/2018 > Sondage : les photographes et leurs associations

12/09/2018 > LE PARLEMENT EUROPÉEN ADOPTE LA PROPOSITION DE DIRECTIVE SUR LE DROIT D’AUTEUR

04/09/2018 > Photojournalisme : un état des lieux toujours aussi inquiétant

07/07/2018 > Proposition de directive droit d’auteur : le Parlement européen rejette le texte de la commission JURI

03/07/2018 > Courrier à l’attention des députés européens

28/06/2018 > Appel d’urgence à tous les créateurs de la CISAC dans le monde : montrez votre soutien aux nouvelles règles européennes du droit d’auteur. Le monde regarde l’Europe.

27/06/2018 > Réforme du régime social des auteurs : l’urgence de la concertation

22/06/2018 > Réforme du régime social des artistes auteurs : pas sans nous !

21/06/2018 > ARTISTES, CRÉATEURS, AGISSONS ENSEMBLE, MAINTENANT, POUR DÉFENDRE LE DROIT D’AUTEUR !

26/04/2018 > Hommage à Abbas, photographe de l’Agence Magnum

SAIF (Société des Auteurs des arts visuels et de l’Image Fixe) — Siège social 82, rue de la Victoire, 75009 Paris — Directeur de publication : Olivier Brillanceau — nous contacter
— RCS Paris : D 422 280 255 — Numéro TVA intracommunautaire : FR 19422280255
Création graphique : collectif Au fond à gauche — motorisé par SPIP — hébergé chez OVH — Tous droits réservés.

Avertissement : ce site Web comporte des informations nominatives concernant notamment les sociétaires de la SAIF. Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant en ligne sur ce site. Ce droit s’exerce auprès du gérant, Monsieur Olivier Brillanceau.